Vincent Pellet


Né à La Chaux-de-Fonds, Vincent Pellet obtient un diplôme de capacité professionnelle de trompette dans sa ville natale puis un diplôme de virtuosité à Lausanne. Il étudie ensuite la composition avec Jean Balissat à Lausanne et Henri Pousseur à Liège.

Lauréat du concours national de composition de l’Orchestre de Chambre de Lausanne, c’est à l’écoute des instrumentistes que compose Vincent Pellet. Ses interprètes de prédilection jouent un rôle important dans le développement de son art: Le Nouvel Ensemble Contemporain, l’Ensemble Symphonique de Neuchâtel, l’Orchestre de chambre de Lausanne, l’Orchestre des Jardins Musicaux, Le Big-Band du Conservatoire neuchâtelois pour les grandes formations, ainsi que le Quatuor Novus, le Quatuor du Temps, le Trio Carpe Dièse, le Trio du Haut, Pellet Vision pour les plus petites.

Avec certains ensembles, c’est la liberté totale. Poète intuitif des sonorités, Vincent Pellet se maintient au plus près du phénomène sensible. Ses derniers travaux de recherche musicale relèvent de plus en plus d’une certaine “sublimation acoustique”. Partant de sons bruts des bruits de villes et d’usines, cette matière première glaciale est transformée en vapeurs harmoniques et rythmiques.

Musicien éclectique, Vincent Pellet se réfère à de multiples styles musicaux et développe une activité d’interprète et de compositeur arrangeur pour la création contemporaine, le jazz, le théâtre et la musique électronique. Ses compositions ont voyagé notamment de l’Expo 02 jusqu’en Chine.